13 mai 2014 – Le lobbying à l’heure du numérique : lancement d’une base de données inédite, Contexte Positions
Contexte, journal en ligne sur les politiques publiques françaises et européennes, et Transparency International France, partenaire du projet, lancent le 13 mai 2014 à la Gaîté Lyrique une base de données inédite des prises de positions de représentants d’intérêts. Ce projet apporte un éclairage nouveau sur l’élaboration des décisions publiques.
Paris, le 13 mai 2014

Un besoin d’information sur le rôle des représentants d’intérêts

Près de 80% des Français considèrent que les positions des représentants d’intérêts doivent être publiées. C’est ce que révèle un sondage inédit ViaVoice-Contexte-Transparency International France sur les attentes des Français en matière de lobbying : parmi ces 79%, 49% estiment même que celle-ci devrait être systématique.

La majorité d’entre eux considère également que les médias et les institutions publiques devraient être une source d’information sur l’action des représentants d’intérêts (respectivement 64% et 63%).

Ce sondage révèle également que les Français identifient logiquement d’abord comme faisant du lobbying des acteurs connus pour leur fonction de représentation (associations professionnelles, syndicats, associations d’élus…).

Tirer parti des outils numériques pour éclairer l’élaboration de la décision publique

« Ce sondage nous conforte dans l’idée qu’il existe une réelle attente pour avoir accès à ces informations via les médias », commente Chloé Moitié, directrice générale de Contexte. « Contexte Positions a pour objectif de dévoiler et de rendre facilement accessibles aux lecteurs les prises de paroles des acteurs. L’accès aux positions facilite la compréhension des enjeux et de la manière dont s’élabore la décision publique. Contexte s’est notamment inspiré des recommandations de Transparency International qui préconise la publication des positions et des arguments transmis aux décideurs publics. »

« Un titre de presse en ligne peut aujourd’hui apporter de réelles innovations à ses lecteurs », poursuit Jean-Christophe Boulanger, président de Contexte. « Ce projet de base en est une. En accès gratuit, il sera monétisé par des services proposés aux abonnés de Contexte (alertes, infographies, newsletters). La rédaction du journal utilise également cet outil pour alimenter ses articles. »

L’initiative d’un média, soutenue par Transparency International France

Pour Transparency International France, engagée sur les enjeux du lobbying depuis 6 ans, cette transparence constitue tant un enjeu de démocratie que de responsabilité sociétale. L’association avait d’ailleurs recommandé aux assemblées législatives de constituer elles-mêmes une base de positions accessibles aux citoyens.

Anne-Marie Ducroux, administratrice de Transparency International France le souligne, « différents acteurs peuvent contribuer à un débat public et les décideurs peuvent compléter ainsi leur compréhension d’enjeux parfois complexes. Cependant, compte tenu de la suspicion née de l’opacité qui entoure la réalité du lobbying, du manque de confiance exprimée envers les décideurs publics et économiques, il nous semble indispensable de progresser dans la transparence en rendant publics les arguments et informations mis au débat. Les citoyens doivent pouvoir mieux comprendre comment les décisions sont prises en leur nom pour renforcer la confiance, ce dont la démocratie a besoin.»

« Cette base de données constituera l’un des outils pour mettre en œuvre l’engagement pris par certaines entreprises de rendre publiques leurs positions et montrer que de nouvelles pratiques en la matière sont un signe de responsabilité sociétale», ajoute Anne-Marie Ducroux.

 Consultez l’intégralité du sondage

Contacts presse :

Transparency International France
Julian Nevo
01 84 16 95 65
[email protected]

Contexte

Camille Bourguignon

01 83 79 98 99
[email protected]

flag_yellow_low

Co-financé par le Programme « Prévenir et combattre la criminalité » de l’Union européenne