26 juin 2014 – Biens mal acquis : le président de Transparency International France relaxé dans un procès en diffamation

Paris, le 26 juin 2014

Transparency International France salue la décision rendue aujourd’hui par le tribunal correctionnel de Paris qui relaxe Daniel Lebègue des accusations en diffamation portées à son encontre par Teodorin Nguema Obiang, fils du président de Guinée équatoriale.

Dans ce procès, Daniel Lebègue était poursuivi pour des propos tenus dans une interview publiée le 16 février 2012 dans le Parisien. L’article était paru au moment d’une saisie du mobilier d’un immeuble de l’avenue Foch à Paris, effectuée dans le cadre de l’enquête sur le patrimoine du président équato-guinéen. Les juges ont relaxé Daniel Lebègue et Le Parisien au bénéfice de la bonne foi.

En 2008, Transparency International France s’était constitué partie civile dans l’affaire des « Biens mal acquis » qui vise les conditions dans lesquelles trois chefs d’Etats africains – Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville), Omar Bongo (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale) -, ainsi que des membres de leur entourage, ont acquis un important patrimoine immobilier et mobilier en France. Le 18 mars dernier, Teodorin Obiang a été mis en examen pour blanchiment.

L’association anti-corruption dénonce également la multiplication des poursuites en diffamation menées par Téodorin Obiang à l’encontre de membres de la société civile et de la presse dans l’objectif de les intimider. « À nouveau, Teodorin Obiang a échoué à importer en France la conception qui est la sienne de la liberté d’expression » déclare William Bourdon, avocat de Transparency International France.

Transparency International France et Sherpa agissent en justice dans cette affaire afin que les avoirs détournés soient restitués aux populations spoliées.

« Merci à tous pour vos messages de soutien et d’amitié. C’est un bel encouragement à poursuivre notre combat »  conclue Daniel Lebègue à la suite des réactions provoquées par la décision du tribunal.

***
Contact presse 

Julian Névo
01 84 16 95 65
[email protected]