Colloque de novembre 2010 – « Pour des pratiques démocratiques et responsables du lobbying »

Le lobbying joue un rôle de plus en plus important dans l’élaboration de la décision publique. S’il peut contribuer à apporter aux décideurs publics des éléments d’information et de compréhension sur des questions toujours plus complexes et, ainsi, utilement éclairer leur action, le lobbying – ou son manque de transparence – peut également dériver et être préjudiciable au bon exercice de la démocratie (diversité insuffisante des intérêts représentés, informations trompeuses, trafic d’influence). L’encadrement des activités des groupes d’intérêts est donc au cœur de la question d’un meilleur fonctionnement démocratique.

Le colloque, co-organisé en partenariat avec le CEVIPOF, a fait intervenir différents acteurs participant au processus de décision publique en France et à l’étranger. Articulé autour de deux tables rondes, la première a permis d’analyser le rôle joué par le lobbying dans le fonctionnement actuel des institutions. La seconde table ronde s’est attachée, pour sa part, à identifier des solutions pour des pratiques plus démocratiques et responsables du lobbying.

 Lire les actes du colloque