Réponse de Daniel Lebègue, Président de Transparency France