« Loi Macron, l’association Transparency s’inquiète pour les lanceurs d’alerte » (Libération, 23/01/2015)

Le site d’information en ligne Libération consacre un article au sujet d’un amendement du projet de loi Macron qui prévoit l’instauration d’un secret des affaires.

« L’association luttant contre la corruption Transparency International France a appelé vendredi les députés à compléter une mesure du projet de loi Macron instaurant un secret des affaires pour éviter un «retour en arrière pour les lanceurs d’alerte et la liberté de la presse». L’adoption en commission d’un amendement instaurant un secret des affaires dans le code du commerce, assorti de lourdes peines de prison et d’amende, au motif de protéger de l’espionnage économique «ne manque pas d’étonner alors que le président de la République a annoncé mardi un futur projet de loi sur la transparence de la vie économique», selon un communiqué. Surtout, Transparency redoute que le droit d’alerte, qui «n’a été reconnu en France que très récemment sous la pression de la société civile –et encore de manière lacunaire–», ne se trouve «considérablement affaibli. »

 Lire la suite de l’article