Procès Luxleaks : le témoignage du président de Transparency France en soutien à Antoine Deltour

Alors que se déroule en ce moment au Luxembourg, le procès d’Antoine Deltour, Daniel Lebègue, président de Transparency France rappelle, dans un témoignage remis aux juges, les raisons de son soutien au lanceur d’alerte de l’affaire Luxleaks :

« Ancien directeur du Trésor et directeur général de banque, président d’honneur de l’institut français des administrateurs et aujourd’hui président de l’association Transparency international France, je voudrais témoigner de l’estime et de la gratitude que je porte à Antoine Deltour et à l’action qu’il conduit au service de l’intérêt général.

 En ayant contribué à mettre en évidence des pratiques dissimulées et manifestement contraires aux règles européennes de concurrence loyale dans le(s) domaine des relations entre l’administration fiscale d’un pays de l’Union et des entreprises internationales, M. Deltour a permis d’obtenir des progrès déterminants dans la transparence et la coopération entre Etats en la matière.

 Le plan d’action récemment adopté par la Communauté européenne afin de mieux encadrer et contrôler les accords fiscaux de ce type en est l’illustration.

 J’ajoute que l’intéressé a été motivé par le seul souci de l’intérêt général, sans chercher en aucune manière à en retirer un bénéfice personnel ou une publicité pour lui-même.

 Au moment où le G20, l’OCDE, le Parlement européen et de nombreux pays démocratiques reconnaissent l’utilité des lanceurs d’alerte agissant de bonne foi et leur volonté de mieux les protéger, il serait à mon sens incompréhensible que l’homme de bien qu’est Antoine Deltour soit sanctionné »

 Signez la pétition de soutien à Antoine Deltour

 Signez notre pétition pour protéger les lanceurs d’alerte en France