La santé du lanceur d’alerte Mustapha Adib en danger

Transparency International France s’inquiète de la santé du lanceur d’alerte Mustapha Adib et demande aux autorités de prendre sa requête en considération.

Alors qu’il entame son 12ème jour de grève de la faim, Transparency International France s’inquiète de l’état de santé de Mustapha Adib. L’organisation avait souligné son courage en lui remettant le prix de l’intégrité en 2000 .

Ex-capitaine de l’armée marocaine, il avait dénoncé un système de corruption et les représailles dont il était victime : une confession qui lui avait valu d’être jugé par un tribunal militaire, radié de l’armée, puis de passer deux ans et demi en prison pour « outrage à l’armée » et « violation des consignes militaires ». Libéré en mai 2002, il avait finalement pu recevoir son prix lors de l’assemblée générale annuelle de Transparency International au Maroc en octobre de cette même année. C’est aujourd’hui en France et en homme libre qu’il poursuit son combat contre la corruption et pour que la « peur de perdre [son] emploi, d’être exclu de la société et d’avoir à reconstruire [sa] vie à partir de zéro » n’empêche plus ceux qui agissent de bonne foi et pour l’intérêt général de parler.

Au moment où la France vient d’adopter une législation qui protège les lanceurs d’alerte, les autorités françaises, gouvernement et tribunaux, ne peuvent pas rester indifférents à la requête pacifique qui leur est adressée par Mustapha Adib.

Contact presse

Laurène Bounaud
Déléguée générale Transparency France
[email protected]
01 84 16 95 65 / 06 67 68 86 79