23 septembre 2016 – Transparency International France se constitue partie civile dans le dossier du SDIS 13

23 septembre 2016 – Transparency International France se constitue partie civile dans le dossier du SDIS 13

Transparency InternationaI France a décidé de se constituer partie civile dans le cadre de l’instruction en cours mettant en cause le député Jean-Pierre Maggi et le colonel Luc Jorda concernant la gestion du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) des Bouches-du-Rhône lorsqu’ils en occupaient, respectivement, les postes de président et de directeur.

M. Jean-Pierre Maggi et le colonel Luc Jorda sont mis en examen des chefs de favoritisme, trafic d’influence et détournements de fonds publics. Les faits qui leur sont reprochés porteraient notamment sur des violations du Code des marchés publics et des irrégularités de recrutement au sein du SDIS épinglées en 2013 par la Chambre régionale des Comptes.

Par cette constitution de partie civile, Transparency International France entend apporter son soutien au lanceur d’alerte à l’origine de ces enquêtes et encourager ainsi les actions citoyennes contre la corruption dans les Bouches-du-Rhône.

Pour rappel, Transparency International France est déjà partie civile dans le cadre de l’instruction de l’affaire Guérini portant sur des faits présumés de marchés publics frauduleux dans ce même département.

Dans le dossier du SDIS 13, Transparency International France sera représenté par M° William Bourdon, Bertrand Repolt et Angélique Gallucci.

Contact presse :

Julian Névo
Responsable des relations presse
Tél : +33 1 84 16 95 65

www.transparency-france.org