La boite à outils de Transparency International France propose aux entreprises des ressources qui leur sont utiles dans les différentes étapes de la mise en place de leurs dispositifs d’intégrité et de transparence.

Cliquez sur les étapes successives pour en savoir plus.

L’engagement est l’élément fondateur de toute démarche d’intégrité et de transparence de l’entreprise.

Cet engagement doit être porté au plus haut niveau de l’entreprise.

L’engagement sincère des plus hautes instances aura un effet d’entrainement dans toute l’entreprise et au-delà, chez ses partenaires et ses clients.

L’engagement de l’entreprise doit être formalisé par une déclaration écrite publiée en interne et en externe.

S’engager à lutter contre la corruption

S’engager dans une démarche de lobbying responsable

Pour mettre en œuvre ses engagements en matière d’intégrité et de transparence, une entreprise doit tout d’abord procéder à une évaluation précise de ses risques.

Le but de cette évaluation est d’identifier les zones d’activité où les risques sont les plus grands (risques liés au secteur d’activité, à un métier ou un pays par exemple) et d’évaluer l’efficacité des politiques et mesures de prévention existantes.

Une fois cette cartographie réalisée, l’entreprise peut établir ses priorités d’action.

Après avoir terminé son évaluation des risques, une entreprise doit poser les bases d’un plan d’action.

Ce plan d’action doit prévoir la mise en place de politiques générales (lignes directrices) et de procédures détaillées à même de garantir le respect des engagements pris par l’entreprise en matière d’intégrité et de transparence.

Les politiques générales et les procédures doivent être mises à disposition de toute l’organisation et être publiées dans les principales langues des collaborateurs.

L’entreprise doit également adopter un agenda de mise en œuvre de ses engagements.

Planifier son dispositif anti-corruption :

Planifier sa politique de lobbying :

La mise en œuvre des politiques d’intégrité et de transparence est une étape clef pour l’entreprise.

Notre expérience montre qu’encore beaucoup d’entreprises arrêtent leur effort après l’adoption de politiques d’intégrité et de transparence sans s’assurer que celles-ci sont véritablement mises en œuvre par tous les collaborateurs et dans toutes les entités de l’entreprise.

A ce stade, l’accompagnement des collaborateurs par l’entreprise est essentiel. Celui-ci doit passer notamment par la formation.

Mettre en œuvre sa politique anti-corruption

Mettre en oeuvre sa politique de lobbying

Afin de s’assurer de la solidité de ses dispositifs d’intégrité et de transparence et dans une logique d’amélioration continue de ceux-ci, l’entreprise doit mettre en place des évaluations adaptées et régulières.

Ces évaluations peuvent-être conduites en interne ou être externalisée.

La redevabilité est l’obligation de rendre des comptes. Pour les entreprises, cette obligation se traduit par la mise en place d’un reporting sur ses dispositifs d’intégrité et de transparence.

Ce reporting est d’autant plus important qu’il permet à l’entreprise de démontrer la sincérité de ses engagements.

EN SAVOIR PLUS

Nous avons récemment lancé un nouveau site Web. Si vous êtes à la recherche de contenus spécifiques, notre site d’archives peut vous aider !

Se rendre sur le site d’archives