[Communiqué] 322 députés français s’engagent en en faveur de la transparence du lobbying.

322 députés français s’engagent en en faveur de la transparence du lobbying. Transparency International salue cette initiative et appelle notamment l’ensemble des parlementaires et des Ministres, à la rejoindre.

Communiqué de presse – Paris, le 14 octobre 2019

Dix jours après le lancement de la campagne « Lobbying à découvert » initiée par WWF et par Transparency International, l’ONG de lutte contre la corruption salue la publication d’une tribune dans laquelle 322 députés s’engagent en faveur de la transparence du lobbying. L’occasion d’appeler, tous les responsables publics qui, au quotidien, rencontrent les lobbies à s’engager à leur tour.

Dans cette tribune, les députés s’engagent notamment à rendre transparent l’agenda de leurs rencontres avec ces représentants d’intérêts, à être transparents sur la source des amendements qu’ils déposent lorsque ceux-ci leur ont été suggérés par des tiers… Cela reflète un volontarisme politique inédit en faveur d’une plus grande transparence du lobbying. Un mouvement déjà observé pendant la campagne des élections européennes au cours de laquelle 57% des eurodéputés français élus en mai dernier s’étaient engagés auprès de Transparency International à rendre publics leurs agendas.

Cette tribune à l’initiative de députés français fait écho à la campagne « Lobbying A Découvert » lancée le 30 septembre par Transparency International France et le WWF France. Les deux ONG plaident pour renforcer significativement le niveau d’information que les lobbyistes sont tenus de déclarer et pour que soient connus leurs agendas de rencontres avec les pouvoirs publics ou leurs représentants. Un sondage réalisé par l’IFOP pour les deux ONG révélait que cette mesure est plébiscitée par les français : 84% des citoyens pensent que les responsables politiques devraient rendre publiqus leurs rencontres avec des lobbies.

Transparency International France poursuivra son dialogue avec les élus volontaires et sera naturellement vigilante quant à la mise en œuvre effective des engagements pris publiquement.

Au-delà des 322 députés volontaires, Transparency International France appelle l’ensemble des parlementaires, les ministres et les membres de leur cabinet ainsi que les directeurs d’administration centrale, à s’engager à leur tour.

« Cet effort de transparence ne peut en effet peser uniquement sur le Parlement. Il est nécessaire que les membres de l’exécutif – ministres, hauts fonctionnaires – rendent également publics s leurs agendas de rencontres avec des représentés d’intérêts afin que chaque citoyen puisse comprendre comment les décisions sont prises.  Nous appelons les citoyens à soutenir cette proposition en signant notre pétition. « . Marc-André Feffer, Président de Transparency International France.

Contact presse

Anne Boisse
[email protected]
01 86 95 36 01 – 07 60 07 89 96