Blanchiment et paradis fiscaux

Définition

Selon notre dictionnaire illustré de la corruption, le blanchiment d’argent (article 324-1 du Code pénal) est une infraction qui peut accompagner des infractions commises dans la sphère de la corruption. Elle désigne l’action visant à dissimuler la provenance d’argent acquis de manière illégale (détournements de fonds publics, activités mafieuses, trafic de drogue ou d’armes, corruption, fraude fiscale…) afin de le réinvestir dans des activités légales (par exemple, la construction immobilière…).

Le blanchiment est un délit puni de 5 ans d’emprisonnement et de 375.000 € d’amende.

Success way. Tropical island in the form of dollar, 3D Illustration

COMMENT ÇA MARCHE ?

Pour transformer de l’argent sale en argent propre, les criminels ou délinquants financiers ont recours à des circuits financiers opaques composés de sociétés écrans localisées dans les paradis fiscaux et détenues par des hommes de paille, voire par d’autres sociétés écrans.

Pandora Papers, Panama Papers, Paradis Papers, … les révélations se succèdent et donnent à voir comment des individus fortunés, des criminels, des personnalités politiques et même des chefs d’Etat dissimulent revenus, activités, pots de vin et argent public détourné dans des sociétés opaques localisées dans les paradis fiscaux. L’opacité est au cœur de ces montages : l’utilisation de sociétés-écrans et de trusts est centrale dans les schémas de blanchiment, de fraude et d’évasion fiscales. Selon la Banque mondiale, 70 % des affaires de corruption des trente dernières années ont impliqué des sociétés-écrans ou des trusts.

Chaque année, ce sont près de 1000 milliards d’euros issus de la corruption, de l’évasion fiscale et des activités criminelles qui circulent dans le monde. La moitié de cette somme provient des pays en développement.

Les criminels ou délinquants financiers désireux de blanchir leur argent afin de dissimuler son origine criminelle ou frauduleuse ont donc besoin d’opacité, mais aussi de la complicité de professionnels du chiffre et du droit indispensables pour créer des sociétés écrans, ouvrir des comptes bancaires et effectuer des transactions financières.

COMMENT LUTTER CONTRE LE BLANCHIMENT ?

Si des progrès ont été accomplis depuis 2015 en matière de lutte contre le blanchiment (condamnations de plusieurs dirigeants étrangers pour blanchiment de détournement de fonds publics, création d’un dispositif de restitution des biens mal acquis, ouverture au public du registre sur les bénéficiaires effectifs, transposition de la directive européenne sur la protection des lanceurs d’alerte, etc.), des mesures précises doivent être prises pour transformer ces déclarations en actions.

Ces mesures font d’ailleurs partie de nos recommandations aux candidats à la présidentielle de 2022 :

  • Augmenter les moyens de la justice et de la police spécialisées dans la lutte contre la délinquance économique et financière.
  • Soutenir, dans le cadre de la révision du dispositif juridique anti-blanchiment au niveau européen, l’extension de l’obligation de déclaration de leurs bénéficiaires effectifs aux entités étrangères (sociétés ou trusts) qui établissent des relations d’affaire ou investissent au sein de l’Union européenne.
  • Renforcer les sanctions disciplinaires et pénales à l’encontre des facilitateurs, ces personnes, physiques ou morales, manquant à leurs obligations de prévention LBC/FT et de déclaration de leurs bénéficiaires effectifs, et en publier les données par secteur et par profession assujettie.
Geldwäsche

Vous trouverez ci-dessous nos publications et nos actions consacrées à la transparence financière et à la lutte contre le blanchiment

PE carré

ANALYSE / « Qatargate » : la France doit se prémunir contre la corruption stratégique d’Etats-tiers

Strasbourg, France - September 13, 2019: Entrance of the Louise Weiss building, inaugurated in 1999, the official seat of the European Parliament which houses the hemicycle for plenary sessions.

NOTE DE POSITION | Position de Transparency International UE sur le scandale de corruption au Parlement européen

Blanchiment NB portrait

COMMUNIQUÉ | Restriction de l’accès aux registres des bénéficiaires effectifs : la décision de la Cour de Justice de l’UE risque de nous replonger dans le noir et l’ignorance

forissier plus livre carré

Nicolas Forissier : « Ma vie personnelle et professionnelle ont basculé parce que je ne voulais pas fermer les yeux sur la fraude fiscale »

Capture couverture carré

CONFERENCE – Registre public des bénéficiaires effectifs : bilan et perspectives

François Valérian

[ANALYSE] « La corruption qui a financé le régime de Poutine s’étend partout dans le monde à travers le blanchiment »

Signaler un fait de corruption

Victime ou témoin de faits de corruption ? Passez à l’action : signalez un fait de corruption !